Le Fantôme, le bar de la rentrée !

J'inaugure aujourd'hui une nouvelle rubrique qui me tient à cœur (et au cœur d'Alain, ma coloc tarée, avec qui je suis passée d'un 80m² bordelais au style arty à un 35m² en mode "fusion-chambres-de-bonnes" à Paris pour le même prix *joie*), celle des bars, de tous les bars de France et de Navarre (et du môôôônde à l'occaz'). Car oui, trouver une bonne adresse où ??? Afficionados des bonnes bouteilles de rouge, amoureux des pintes entre amis, icones des comptoirs et noctambules avertis, vous retrouverez ici mes adresses pour faire la fête. Car l'apéro entre copains, c'est quand même bien !

J’inaugure aujourd’hui une nouvelle rubrique qui me tient à cœur (et au cœur d’Alain, ma coloc tarée, avec qui je suis passée d’un 80m² bordelais au style arty à un 35m² en mode « fusion-chambres-de-bonnes » à Paris pour le même prix *joie*), celle des bars, de tous les bars de France et de Navarre (et du môôôônde à l’occaz’).
Afficionados des bonnes bouteilles de rouge, amoureux des pintes entre amis, icones des comptoirs et noctambules avertis, vous retrouverez ici mes adresses pour faire la fête. Car l’apéro entre copains, c’est quand même bien !

Le Fantôme

C’était un peu LE bar de la rentrée, on en a parlé partout, trépignant d’impatience de pouvoir tester cet entre mi-geek, mi-branché. Et comme selon Fastandfood.fr on est des hipsters (Ne RIEZ PAS derrière vos écrans merci.), on était obligées de faire un tour au 36 rue de Paradis (oui, c’est ENCORE à 2 pas de chez moi *haissez-moi*).
Le thème est respecté, le Fantôme n’est indiqué nulle part, pas de devanture, pas de logo, rien. Mais un joli rien : des grandes baies vitrées nous invite à découvrir un joyeux bordel à l’intérieur, à la fois déco de chineur/vintage et esprit de vieux store d’arcades américain. Au milieu, une sorte de sculpture en miroir : là par contre, faudra m’expliquer (ma thèse : il y a un escalier en dessous qui mène dans une pièce secrète.).
A
 A la carte, des cocktails à 11/12€ : ça pique, surtout dans le 10ème arrondissement. On s’en fiche, on est plutôt pintes : 8€. Bon ok, tu payes peut-être aussi ta partie de flipper que tu vas essayer juste après. L’happy-hour est fantôme (ahah.bref) et c’est bien dommage pour ce repère d’étudiants aux jeans troués (vous découvrirez très vite que ma recherche des meilleurs happy-hour équivaut presque à ma recherche du meilleur burger). Enfin, je vous rassure : il y a aussi pas mal de bo-goss, tendance jeune actif mal rasé comme on aime. Ça papote, ça rigole, ça joue puis, bien entendu, après autant d’effort, ça à faim ! Pas de soucis vu que le Fantôme fait office de petit snack, où les parts de pizza sont reines. On en prend une chacune, à partager. Elles sont bonnes et la burrata déboite. A l’image du prix des boissons, les tarifs du snack sont excessifs : 6€ la micro-part… N’y aller pas pour dîner, mais juste pour éponger votre 4ème pinte quand votre estomac vous dit de tout arrêter.
A
Bref plein les yeux, plein la bouche, plein l’addition et… plein les oreilles ! La musique est forte mais ça va avec le reste de l’ambiance, on commence à tortiller nos fessiers sur les chaises volées à l’école primaire d’à côté et on regrette de devoir se lever à l’aube pour aller bosser. Mais bonne nouvelle, à tester les week-ends (on est raisonnables ok?) : d’ici octobre, un club en sous-sol devrait ouvrir ces portes pour continuer la soirée jusqu’au petit matin !

le fantôme bar paris

Le Fantôme
36 rue de Paradis
75010 Paris
Publicités

3 réflexions sur “Le Fantôme, le bar de la rentrée !

  1. le bon filon : déco emmaus, quelques jeux vintage, un peu de buzz et les hipsters accourent pour se payer des cocktails et du snack hors de prix. Bon si ça marche tant mieux mais perso ça me fait pas envie

    • Bien résumé mon article en deux lignes ahah ! Mais sans déconner, je pense que, quand il y aura le club en dessous, les prix et l’ambiance seront un peu plus justifiés. C’est juste que là, pour boire une pinte posés entre copains (pas spécialement adeptes des colliers en croix et des chemises bucherons) c’est pas *trop* le lieu mais au moins, le bar dénote pour le quartier et la déco change UN PEU D’EXOTISME à côté de chez moi quoi ahah

  2. Pingback: Les frites de patates douces & leur sauce béarnaise / Battle Food #11 | Happy Food Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s